Top-chef en informatique ?

 

Ne cherchez pas… cela n’a pas eu lieu devant votre télévision mais bel et bien à l’IUT Paul Sabatier de Castres lors de la journée universitaire du département Services et Réseaux de Communication. Cette journée avait pour but de réunir professionnels, étudiants, et professeurs pour leur faire partager un moment de convivialité et d’échange autour de tables rondes, de conférences et d’un concours. Cette journée a été une réussite et principalement le concours qui en fait transpirer plus d’un.

Le concours, en quoi consiste-t-il?

“4 heures chrono“ porte bien son nom, quatre heures de dur labeur. Huit groupes de sept étudiants tirés au sort au préalable s’affrontent. Chaque groupe se voit attribuer une association basée sur Castres pour laquelle il doit concourir. Ces associations sont à but non lucratif  et ont pour principe l’aide à la personne (APEC, SOS grossesse, SAVIP, etc.). Une fois le chrono terminé, les groupes présentent leurs travaux à un jury composé de professeurs et de professionnels.

Condenser des semaines de travail en seulement quatre heures.

Les règles du concours étaient de produire un jingle, une newsletter, un logo ainsi qu’un flyer en seulement quatre heures. Pour ainsi dire toute la panoplie des services proposés par une agence de communication professionnelle.

Chaque groupe était aiguillé par un ancien étudiant de Services et Réseaux de Communication qui pour la plupart du temps est aujourd’hui un professionnel.

De par leur professionnalisme et leur expérience, les responsables des groupes avaient pour mission d’amener l’assaisonnement parfait pour faire gagner leur équipe. C’est dans la bonne humeur et dans la bonne entente que les travaux ont pu être réalisés.

Un stress permanent

Plus le chrono défilé, plus la peur de rendre un travail non terminé était perceptible. Un peu comme lorsqu’un professeur ramasse votre copie sans que vous n’ayez le temps de terminé.

Malgré tous ces facteurs, les étudiants ne se sont pas démontés et ont su mener un travail de fond très épuisant. En effet, ils ont à la fois su cerner les attentes des commanditaires et ont su les mettre en forme rapidement.

Un jury, un public de grande dimension

Mettez environ cent personnes dans un amphithéâtre, dont une vingtaine de professionnels, une bonne dizaine de professeurs et le reste, des élèves… Mélangez le tout… et allez présenter un projet, sur lequel vous avez travaillé quatre heures non-stop qui plus est, très peu préparé. Mettez-vous à la place des étudiants, alors? Je vous laisse imaginer ce qu’ils ont pu ressentir.

Une fois tous les groupes passés, on pouvait apercevoir sur les visages des élèves à la fois de la satisfaction et aussi un certain relâchement. En effet, tous on put apprécier de participer à la première édition de « 4 heures chrono » et également le fait d’avoir travaillé sous pression. Le tout encadré et aidé par des professionnels pour des associations d’œuvres caritatives. Ce fut une expérience très enrichissante pour eux.

La soirée s’est terminée dans la bonne humeur comme le restant de la journée autour d’un buffet au restaurant de l’Archipel. Durant la soirée, après la délibération du jury, il y a eu la remise des prix dont le prix de la meilleure newsletter, du meilleur flyer et du meilleur jingle…

Roulement de tambours…

Pierre Zerouali

 

Publicités